Historique de la synagogue et de la communauté de Neuilly

 


I - La première communauté 1869-1878

Des juifs isolés, résidents de Neuilly ou en villégiature dans la commune, s'installèrent progressivement au centre de la ville dans la première moitié du XIXème siècle. En 1869,soucieux de créer une petite communauté, ils organisèrent des offices dans un petit oratoire situé dans un appartement au 15 rue Louis Philippe. Les vicissitudes des années 1870-1871 passées, ils s'attachèrent à mieux organiser la vie administrative et religieuse de leur petit groupe, à orner l'oratoire et à le doter d'objets de culte supplémentaires.

Cette œuvre est le fruit d'une petite équipe dévouée d'hommes venus essentiellement de Lorraine, surtout après 1871, d'alsaciens et de quelques étrangers.

Ils se sont concentrés avenue de Neuilly, avenue du Roule, rues Louis Philippe, du Marché, de Sablonville, Charles Laffite, des Huissiers, etc…. et ont fondé en fin de compte une communauté prospère d'environ 140 personnes recensées en 1872.
Le Président, Godchaux Oulry, oeuvra en véritable philanthrope et aida considérablement la future synagogue de Neuilly sur le plan financier.

L'oratoire devint très vite trop petit, au moment des fêtes religieuses surtout, et la nécessité de construire une véritable synagogue devint évidente. Grâce aux
autorisations du Consistoire Israélite de Paris et du conseil municipal de Neuilly, la communauté israélite fut officiellement fondée en 1875 et la première pierre posée en 1877, rue Jacques Dulud.


Les fonds recueillis par souscriptions dès 1875 et l'importante contribution du Président permirent l'achat d'un terrain, l'engagement d'un architecte, Emile Ulmann, Grand Prix de Rome, et le lancement des travaux.



II - La nouvelle synagogue 1878-1937

L’édifice de style néo-oriental fut inauguré le 4 juin 1878 en présence de nombreuses personnalités civiles et religieuses. Une grande cérémonie officielle célébra l’événement.

Il s’agissait - en région parisienne - de la première synagogue édifiée hors de Paris.

Grâce aux dons de particuliers, la commission reçut des sépharim - des rouleaux de la Torah - et divers objets et ornements sacrés. La nouvelle commission toujours présidée par Godchaux Oulry, assura avec sérieux une bonne gestion administrative et financière. De nouveaux membres récemment installés à Neuilly s’intégrèrent rapidement dans la vie communautaire et dans la ville. Ainsi, trois administrateurs devinrent conseillers municipaux, en 1874 et 1878 le président Godchaux Oulry et en 1878, le nouveau secrétaire Isidore Lion et Samuel Simon.

En 1888, le rabbinat de Neuilly fut crée et le rabbin Simon Debré choisi par le Consistoire.

Le décès de Godchaux Oulry en 1890 provoqua une vive émotion et très nombreuses furent les personnalités qui l’accompagnèrent jusqu’au cimetière de Neuilly où il fut inhumé.
A partir de cette date, la commission administrative se réunit moins souvent, traitant les affaires courantes, l’activité intense des « pionniers » semblait sérieusement s’amenuiser. Le début du siècle a été marqué par la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat en 1905 et ses retombées administratives et financières sur les synagogues et les consistoires.

Après la Première Guerre Mondiale, le nombre de fidèles s’est accru, des juifs persécutés de Pologne et de Russie se réfugiant à Neuilly. Le rabbin Robert Meyers attaché à la synagogue de Neuilly à partir de 1928, redonna de l’élan à la communauté qui s’enrichissait de l’apport de nouveaux habitants d’origine allemande, des intellectuels, des artistes, des magistrats, etc….. et de parisiens des 16è et17è arrondissements.




III - L’essor brisé : de l’agrandissement de la synagogue à la Shoah 1937-1945

La synagogue devint trop petite, aussi le rabbin Meyers et la commission administrative décidèrent d’agrandir ce lieu de culte vieux de presque soixante ans. Les travaux ont été confiés aux architectes Germain Debré et Hirsch.
L’inauguration se déroula le 24 octobre 1937 en présence une fois encore d’une foule immense.

Le Rabbin Meyers s'attachera à développer les activités liées à la jeunesse. L'orphelinat de Neuilly "le Refuge" fera partie des priorités du Rabbin pour l'accueil d'un nombre croissant d'enfants.

L'intensité et la qualité du judaïsme existant alors à Neuilly sont notamment décrites dans un entretien accordé par le rabbin Meyers en 1937 au journal "l'Univers Israélite": "Je suis en d'excellents termes avec le clergé, et il y a une communauté de pensée entre catholiques, protestants et israélites......Monsieur Blond, le Maire de ville et Monsieur de Kerilis, son député, se plaisent à reconnaître cet état de concorde et de véritable fraternité humaine".

La guerre éclata deux ans plus tard, les fidèles furent dispersés, arrêtés, déportés. Le rabbin Robert Meyers et son épouse née Suzanne Bauer furent déportés en 1943.



IV - L’époque actuelle 1945-2009

Après la Libération, quelques fidèles rentrèrent à Neuilly et les rabbins Soil, Samuel-René Kapel, David Feuerwerker et Edouard Gourevitch se succèdèrent. Les débuts étaient difficiles, mais en 1962 des rapatriés installés dans la commune redonnaient vie à la communauté décimée.

Le tournant décisif fut l’arrivée du Grand-Rabbin Jérôme Cahen en 1975 et de son épouse Madame Michèle Cahen. Tournée résolument vers la jeunesse, leur action fut déterminante. Des activités furent organisées, le nombre des jeunes fidèles augmenta considérablement.

La cérémonie du centenaire de la synagogue organisée le 1er avril 1979 fut l’occasion de la réalisation d’une petite plaquette historique.

Malheureusement emporté prématurément en1987, le Grand-Rabbin Cahen laissait une œuvre religieuse et associative considérable prolongée par sa femme et son élève, M.Moché Taïeb, aujourd’hui directeur du Talmud Torah.

Le rabbin Alexis Blum lui succède en 1988.

Aux côtés des chefs spirituels, se sont succédées les autorités administratives avec à leur tête, feu les présidents Weil, Isidore Frank-Forter, Joseph Aïm, qui ont porté la communauté et l’ont transmise, après les premières élections à la synagogue de Neuilly en 1983, à une nouvelle équipe d’administrateurs sous notamment la présidence pendant dix ans de Maître Yves Djian, tournant administratif qui a permis une ouverture considérable.

A la suite des secondes élections de 1995, en particulier sous la conduite de notre jeune président Monsieur Lionel Cahen, fils du Grand-Rabbin Cahen, cet élan a favorisé la diversification des activités tournées vers l’étude des textes sacrés et vers des domaines profanes qui rassemblent la communauté.
De nombreux cours sont proposés ainsi que des conférences de haut niveau données par des intellectuels, des rabbins, des journalistes. Des sorties et des dîners attirent un public toujours plus grand. Le Talmud Torah - le plus grand de France - accueille 400 élèves.

En septembre 1998, un Gan - un jardin d'enfants- école maternelle- a été créé. 75 enfants y sont scolarisés à plein temps.

En septembre 1999, l'Université Juive Européenne fondée par le Grand Rabbin René Samuel Sirat et le Rabbin Claude Sultan s'est installée, en collaboration avec la synagogue, dans les locaux du 11, rue Ancelle. 80 étudiants fréquentent quotidiennement les cours universitaires d'hébreu, de civilisation et d'histoire qui y sont donnés. C'est dans ces mêmes locaux, du 11, rue Ancelle, qu'ont lieu les cours de Torah, de Bible, de pensée juive et de Talmud dispensés par le Grand Rabbin Blum, le Rav Azimov et Moché Taïeb, ainsi que l'Oulpan d'hébreu qui comptent 7 niveaux de cours différents, complétés chaque été en juillet par un Oulpan intensif.

La communauté de Neuilly inscrit également son action dans la cité en participant à des actions inter religieuses (Bible à Neuilly, Amitiés judéo-chrétiennes…) et éducatives pour le travail de mémoire : Une plaque commémorative à la mémoire des victimes de la Choah a été placée sur les murs extérieurs de la synagogue en mai 2005.


En 2003, Laurent Kern devient président de la communauté, il relance le projet de Centre Communautaire, qui après près de 30 ans de recherches voit sa concrétisation dans l'ouverture en avril 2004 du Centre Communautaire Jérôme Cahen, dans les locaux mitoyens de la synagogue au 44, rue Jacques Dulud.

Les 800 m² modulables du Centre Communautaire offrent à tous, la possibilité d'organiser dans de bonnes conditions de confort et à proximité directe de la synagogue, des réceptions à l'occasion des évènements familiaux (Circoncision, Bar et Bat Mitsva, Mariages, chabbat plein,….) et de développer de nombreuses et diverses activités pour tous les âges : Bridge, théâtre, coopération féminine, cuisine, Krav Maga, conférences, projections, repas chabbatiques, etc…..
Depuis septembre 2006, le Gan de Neuilly est installé au Centre Communautaire.
En juin 2005, le Rabbin Blum a été nommé grand Rabbin et depuis avril 2006, c'est Philippe Besnainou qui est président de la communauté.

Nous assistons à une véritable « explosion » de la communauté tant les fidèles affluent de plus en plus, car de nombreuses familles se sont installées très récemment à Neuilly et fréquentent la synagogue.


En 2008, le consistoire a célébré son bicentenaire, la synagogue de Neuilly son 130ème anniversaire.

Depuis le 1er janvier 2009, le rabbin Michaël Azoulay est en charge de notre communauté.

Vous désirez en savoir plus....

Vous pouvez acheter : "La synagogue de Neuilly, 120 d'histoire d'une communauté", cet ouvrage est disponible à la synagogue (16 euros + 5 euros de frais de port)